Spellbound Contemporary Ballet, Carmina Burana s’essouffle

Carmina Burana par le Spellbound Contemporary Ballet, le 24 février 2015 au Teatro Vascello de Rome.

On ne peut qu’être curieux face à ce nouveau défi artistique : danser Carmina Burana, dont le « Ô Fortuna », choeur initial et final est mondialement connu. Mauro Astolfi, chorégraphe, a choisi d’entrecouper les choeurs de Carl Orff par des morceaux de Vivaldi, Ecce Torbit Probitas. L’audace musicale est certaine, mais à la paillardise générale des Poèmes de Buren succède mal le violon vivaldien. La bande sonore accompagne une suite de tableaux où évoluent de bien étonnants oiseaux.

Une dizaine de danseurs s’emparent du plateau, les corps s’enroulent, se désarticulent, tourbillonnent, se chevauchent, s’entremêlent, se cherchent, s’attrapent et s’embrassent. Ils effectuent de sublimes acrobaties sur une large table en bois, de laquelle ils se laissent glisser. Il faut souligner la parfaite cohésion d’ensemble, car tous les danseurs ont besoin des autres, et cela confère une impression de complétude à l’ensemble.

Mais la globalité de  la chorégraphie laisse à désirer, on a souvent l’impression qu’il y a du remplissage, les mêmes mouvements reviennent, on se lasse. À part un ou deux duo et trio brillants, les tableaux se ressemblent trop, et la table, seul objet scénique avec l’armoire finale, devient pesante à regarder et ne sert presque que de toboggan aux danseurs.
Ces derniers sont jeunes, explorent différentes techniques et leur style mue encore. Seuls deux ou trois éléments tranchent radicalement avec le reste de l’ensemble par leur présence, leur maîtrise et leur passion.

Une aventure répétitive donc, où l’on a du mal à sortir la tête des garçons des dessous de jupes des filles, où seynettes trop téléphonées se donnent des airs faussement médiévaux. Belle trouvaille d’illusionnisme dans l’armoire, où les danseurs disparaissent et réapparaissent à loisir, mais là aussi, c’est trop long.

Crédit photo : Cristiano Castaldi

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s